Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • : Passionnée par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ... Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays... J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
  • Contact

Message De l'Auteur

Faire connaissance


Love singing and performing
Vietnamese music

Niềm Đam Mê Âm Nhạc

HoaMai.gif
Localisation PARIS - FRANCE - PHÁP

Pour m'écrire  :
Mail : hongtuyet3@gmail.com

Passionnée depuis toujours par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ...
 
Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays...

J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
J'ai crée ce blog afin de partager mon amour pour le Vietnam...
ma passion pour les chansons Vietanmiennes que j'aimerai faire connaître autour de moi ...

HoaMai.gif

Pour me suivre :

Ma Page Facebook

 

Rechercher - Tìm Kiếm

Visiteur(s) en Ligne

Horloges

Heure de Saigon



Heure de Paris





Sách vàng - Livre d'Or

Si vous avez une question à me poser ... Une suggestion une idée à partager ... Voici mon livre d'or que je vous invite à signer...De tout coeur Merci...

Geo-Visite

free counters
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 17:48

Jadis, un jeune bûcheron nommé Cuoi avait l'habitude de partir couper du bois avant l'aube



Un matin ou il avançait dans la semi-obscurité, il entendit à ses pieds des miaulements étranges. Pris de peur, il abattit sa cogné au hasard.
Aussitôt, un rugissement terrible se mit à retentir, Cuoi n'eut que le temps de grimper jusqu'au fait de l'arbre.


Au jour il vit que sa cogné avait frappé à mort quatre petits tigres. La mère bondissait en hurlant de douleur. Cuoi se garda bien de descendre et continua d'observer l'animal. Il vit alors la tigresse se diriger vers un arbre proche, arracher quelques feuilles d'une plante, les mâcher et, revenant vers les petits inanimés, introduire cette pâte entre leur leurs dents. O miracle ! Les petits agitèrent leur queue et se redressèrent.


Cuoi attendit que la mère les ait emporté pour descendre. Il déterra la plante et l'emmena chez lui. Sur son chemin il vit un vieux mendiant qui venait de mourir. Cuoi mâcha quelques feuilles qu'il introduisit dans la bouche du vieillard. Aussitôt celui-ci fut sur son séant et questionna Cuôi.

L'ayant écouté il dit :
           -  Terre, Ciel ! C'est la plante qui ressuscité les morts. Le Ciel vous la donne mon enfant pour aider vos semblables, faites en bon usage. Veillez seulement à ne lui donner que de l'eau pure, sinon elle s'envolera ...

Et le vieil homme disparut. Cuôi repiqua la plante à l'Est, dans son jardin et l'arrosa avec de l'eau clair de son puits. Dès lors il ne cessa de sauver ses semblables jeunes et vieux.  Sa réputation s'étendit à tous le pays, mais il restait solitaire.


Un jour Cuôi vit le cadavre d'un chien flottant sur la rivière. Il prit une feuille qu'il avait dans sa poche et le ranima, il n'eut pas de meilleurs amis.

A quelques temps de là, un notable du village voisin vint trouver Cuôi pour sa fille qui venait de se noyer : Cuôi se précipita. Bientôt, les roses de la vie remplacèrent la pâleur de la mort sur le visage de la jeune fille.

Reconnaissante, elle voulu bien épouser Cuôi et le notable accepta. Cuôi, sa femme et son chien étaient heureux quand de mauvais gens tuèrent la jeune femme, lui arrachèrent les entrailles qu'ils jetèrent dans le fleuve.

Cuôi rentrant de la forêt devint fou de douleur, il eseya de ranimer sa femme, mais comment vivre sans ses intestins ? Alors le brave chien dit  "Prend les miens" ce que fit Cuôi. L'opération réussit et la femme revint à la vie. Ému de la fidélité de son chien Cuôi lui modela des intestins de terre.


Toute la famille vivait à nouveau dans la paix quand, une après midi ou Cuôi était allé couper du bois, la jeune femme éprouva le besoin d'aller se soulager et malencontreusement alla vers la plante. Aussitôt un vent violent souffla en rafale et la plante miraculeuse arraché du sol s'envola.


Cuôi qui rentait eu juste le temps d'accrocher sa cogné à l'une des racines, mais la plante était plus forte que lui et l'entraîna à travers le ciel jusqu'à la lune.

Depuis ce jour Cuôi vit dans la lune avec la plante miraculeuse qui chaque année laisse tomber une seule feuille, que se disputent les poissons.

Regardez les jours de pleines lunes et vous verrez auprès d'une tache noir en forme de vieil arbre, une silhouette humaine : C'est "Cuôi au pied d'un banian".

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Légendes Vietnamiennes
commenter cet article

commentaires

nghi 24/09/2009 01:47


hi valerie,


je suis en train de chercher la version FR pour cette legende que je vais raconter lors du Tet Trung Thu de cette année , le 8/11/2009

et devine je suis tombée sur quel site ? le tiens bravo pour tes efforts de traduire les 2 langues .

nghi


HongTuyet 24/09/2009 21:25


Hihi !! Incroyable coincidence ...

Hum, moi j'aime beaucoup cette légende ...


lalune 15/06/2009 23:39

Hi!les légendes vietnamiennes sont très belles et pleines de sens. j'aime bien lire les légendes vietnamiennes en français. Merci pour cette article.

HongTuyet 16/06/2009 17:57


Bonjour Lalune,

Merci pour cette visite sur mon blog et votre commentaire ...

C'est vrai les légendes Vietnamiennes nous apprennent beaucoup de choses sur la vie ....

Au plaisir de vous revoir,
Bonne continuation pour votre blog !!

HongTuyet


Nhac-Viet-Dominique 08/06/2009 21:09

Bonsoir,C'est passionnant de découvrir toutes ces légendes, bonne continuation.Amitiés.Dominique TRAN

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -