Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • : Passionnée par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ... Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays... J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
  • Contact

Message De l'Auteur

Faire connaissance


Love singing and performing
Vietnamese music

Niềm Đam Mê Âm Nhạc

HoaMai.gif
Localisation PARIS - FRANCE - PHÁP

Pour m'écrire  :
Mail : hongtuyet3@gmail.com

Passionnée depuis toujours par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ...
 
Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays...

J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
J'ai crée ce blog afin de partager mon amour pour le Vietnam...
ma passion pour les chansons Vietanmiennes que j'aimerai faire connaître autour de moi ...

HoaMai.gif

Pour me suivre :

Ma Page Facebook

 

Rechercher - Tìm Kiếm

Visiteur(s) en Ligne

Horloges

Heure de Saigon



Heure de Paris





Sách vàng - Livre d'Or

Si vous avez une question à me poser ... Une suggestion une idée à partager ... Voici mon livre d'or que je vous invite à signer...De tout coeur Merci...

Geo-Visite

free counters
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 21:10
 
Duong Ngoc Hoàn, dont le prénom signifie "bracelet de jade", est la dernière des 4 plus grandes beautés Chinoises de tous les temps. L'expression consacrée qui lui est attibuée est : "Les fleurs cèdent (Tu Hoa en Han Viet) en la voyant"



Histoire :
 
Née en 719, la ravissante Duong Ngoc Hoang fut envoyée, à l'âge de 16 ans dans le harem du prince Ly Duc, le 18éme fils de l'empereur Duong Minh Hoang. A aucun moment, elle ne fut la favorite du jeune prince, lequel ne daigna meme pas la toucher.
 
Trois ans après, elle fut apperçue par l'empereur qui en fut immédiatement subjuguée. Très naturellement, elle fut cédée par le prince à son père et nomée au rang de "Quy Phi" (lit : Précieuse Concubine", correspondant à la Seconde Impératrice ou Première Favorite"
 
Duong Quy Phi n'était pas seulement belle mais elle excellait également en musique et composait maintes mélodies et danses qui suscitaient l'admiration de l'empereur. Tout la famille de Quy Phi bénéficiait de faveurs impériales exceptionnelles. En particulier ses trois soeurs furent promues "reines" et son cousin Duong Quoc Trung accéda au poste supréme de chancelier.

On raconte que duong Quy Phi adorait se baigner dans l'eau pure des ruisseaux des hautes montagnes. Chaque excursion dans ces régions reculées coutait très chère en termes de finances et de vies humaines : des centaines d'ouvriers mouraient ainsi lors des travaux de construction des rouges, et ce dans l'indiférence la plus totale du monarque.
 
Quinquagénaire avancé, celui ci avait hélas perdu la plénitude de sa force physique. Aussi, n'était il pas étonant qu'au bout d'un certain temps, Duong Quy Phi eut un amant en la personne du jeune beau et viril général An Loc Son. D'origine barbare, c'est à dire issu de "peuples inférieurs" pour les Chinois, An Loc Son commandait pourtant la moitier de l'armée du pays. Avec l'accord de l'empereur qui n'y voyait que du feu, il devint meme le fils adoptif de Duong Quy Phi. Ce titre aussi ridicule fut il facilitait grandement ces aller et venues à la résidence de l'impératrice.
 
La liaison entre Duong Quy Phi et An Loc Son était au beau fixe quand soudain à la suite d'un sérieux désaccord avec le chancelier Duong Quoc Trung, An Loc Son contrait d'acceptait le poste de gouverneur des provinces du Nord, quittant ainsi la capitale de Truong An et sa "mère adoptive". C'est là que, pour reconquérir la belle impératrice, il eut l'idée de se rebeller.

En 756, les hordes de An Loc Son attaquèrent Truong An, l'armée impériale, mal préparée, subit une terrible débacle. Toute la cour dut prendre la fuite. L'exode vers le Sud s'avéra pénible. Un jour l'épuisement et la faim des troupes se transformèrent en colère.  Les soldats se mutinèrent et s'en prirent à la famille du chancelier dont ils accusent, à juste titre la corruption et les abus de pouvoirs. Aprés avoir décapité Duong Quoc Trung et les deux soeurs de Duong Quy Phi les soldats déchainés réclamèrent la mort de celle ci qui était - selon eux - à l'origine de tout les maux. L'empereur ne pu sauver sa favorite laquelle se pendit à un poirier.
 
En apprenant la mort de sa dulcinée An Loc Son fut enragé il ordonna le pillage de la capitale et le massacre des habitant mais sa révolte fut finalement matée. L'empereur quand à lui fut si boulversé par la perte de Duong Quy Phi qu'il abdiqua.

Grace aux corrections de mes lecteursque je remercie encore
voici la bonne vidéo faisant référence à l'histoire de Duong Quy Phi
 
Un extrait de cette histoire en Cai Luong
Interprété par Vu Linh et Tai Lin ...
pour les amateurs de cet art ...
 
 
 
 
 
Je laisse ici, l'extrait de Xu An Bang Quy Phi.
Juste pour le plaisir puisqu'il ne se rapporte pas à l'histoire évoqué,
mais si vous liser les commentaires vous en saurez plus sur celle ci.
 
 


 

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans L'Asie en Général
commenter cet article

commentaires

Alice 16/06/2010 20:27



re-coucou,


Xu an Bang Quy Phi:


Le roi Tong Nhan Ton (Vu Linh) vit avec Bang Quy Phi (Tai Linh).


Son meilleur général et cousin Dich Thanh (Chi Linh) tue le roi ennemi Vuong Nhon (Bach Long). La femme de celui-ci Quan Chua Phi Long (Thoai My) veut se venger et est introduite au palais par la
famille Bang (celle de la concubine) qui complote par le père de celle-ci Bang Hon (Truong Son).


Le complot est découvert par le juge Bao Cong (Thanh Tong) et comdamne à mort toute la famille Bang y comprit la concubine.


Elle sera en procès devant Dich Thiem Kim, la reine mère (Thanh Hang), Ly Than Phi (concubine du père du roi), et Chanh hau (Hong Nhung), femme du roi et mouurra devant son bien aimé par
strangulation avec le tissu blanc.


Les mots "Xu an" sont utilisés dans une affaire judicière dans les cai luong suivi du nom de la personne en question.


Bao Cong est quant à lui le nom vietnamien du juge Pao.


Voici un lien des différentes adaptations de Xu an Bang Quy Phi au fil des ans avec toujours dans le rôle tire Tai Linh et Vu Linh.


http://www.youtube.com/watch?v=Pj-MnKZam-Y


J'espère que ça t'a un peu éclairé (ne parlant pas vraiment vietnamien, je capte juste quelques mots), et que cela fait un moment que j'ai vu ce cai luong avec ma grand mère (qui est
vietnamienne), j'ai fait le résumé de tête (elle me résumait les films qu'on voyait).


Bises



HongTuyet 17/06/2010 14:31



Bonjour Alice,


 


Vraiment je te dis un grand merci pour cette explication, c'est très gentil à toi d'avoir prit le temps de me résumer ce Cai Luong... ça m'aide beaucoup car j'ai toujours confondu ces deux
histoires.


Comme toi je ne maitrise pas le Vietnamien alors pour comprendre je n'ai pour m'aider que les quelques phrases que je comprend et le jeu des acteurs, mais dans le cas de Cai Luong Ho Quang ou il
est souvent question de guerres, complots et alliance, c'est difficile de s'y retrouver.


En tout cas tu as l'air d'aimer ce genre de piéce et cela me surprend, et ça me fait plaisir car je trouve dommage que cet art doive disparaitre un jour si plus personne ne s'y interesse.


Amicalement,


HongTuyet



alice 16/06/2010 14:26



Coucou,


Il y a une erreur dans ton choix de la vidéo pour Duong Quy Phi.


L'histoire de Xu an Bang Quy Phi n'a rien à voir.


Voici le bon lien:


http://www.youtube.com/watch?v=Ln4JZOuv4jU


Phuong Mai (Duong Quy Phi),


Vu Linh (Duong Minh Hoang),


Kim Tu Long (An Loc Son)


Bises


 



Céline 05/09/2009 14:16

Bonjour,désolé de te déranger mais cette vidéo n'est pas l'histoire de duong quy phi mais de bang quy phi,celle de duong quy phi est jouée par vu linh et phuong mai n_n

HongTuyet 05/09/2009 16:15


Bonjour Céline,

Mais non tu me dérange pas au contraire, je te remercie de me faire part de mon erreur ... En fait j'ai toujours cru que ces deux histoires étaient les même mais joué d'une manière différente
???

Si tu repasses sur mon blog ce serait très gentil si tu pouvais me donner des détails concernant ces deux histoires ...

Amicalement,
HongTuyet


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -