Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • : Passionnée par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ... Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays... J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
  • Contact

Message De l'Auteur

Faire connaissance


Love singing and performing
Vietnamese music

Niềm Đam Mê Âm Nhạc

HoaMai.gif
Localisation PARIS - FRANCE - PHÁP

Pour m'écrire  :
Mail : hongtuyet3@gmail.com

Passionnée depuis toujours par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ...
 
Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays...

J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
J'ai crée ce blog afin de partager mon amour pour le Vietnam...
ma passion pour les chansons Vietanmiennes que j'aimerai faire connaître autour de moi ...

HoaMai.gif

Pour me suivre :

Ma Page Facebook

 

Rechercher - Tìm Kiếm

Visiteur(s) en Ligne

Horloges

Heure de Saigon



Heure de Paris





Sách vàng - Livre d'Or

Si vous avez une question à me poser ... Une suggestion une idée à partager ... Voici mon livre d'or que je vous invite à signer...De tout coeur Merci...

Geo-Visite

free counters
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 21:13




Histoire :

Vaincu par l'armée du roi Tan Hien Cong, les barbares Ly Nhung offrirent en tribut à celui ci les deux filles de leur chez : Ly Co et thieu Co.

Auparavant, Tan Hien Cong avit déjà eu au moins cinq concubines, lesquelles lui avient donné trois garçons : Than Sinh, Trung Nhi et Di Ngo. Le prince héritier en place était Than Sinh, un jeune homme doux, gentil et obeissant.

Devenue en peu de temps la favorite du roi Ly Co accéda au rang de reine et mit au monde He Te Ly Co, Tam Hien Cong voulait faire de sa nouvelle progéniture le prince héritier . Il aborda le sujet avec Ly Co. Bien que très heuseuse intérieument, elle fit semblant d'hésiter car elle craignait l'opposition des mandarins de la cour :

  -  Cela ne sreait sans doute pas convenable aux yeux de l'opinion publique, Votre Majesté. Je préfère mourir plutot que de nuire à votre réputation de souverain vertueux.

Ce disant, elle se mit à sangloter. Tant d'abnégation toucha profondémenet Tan Hien Cong, qui laissa tomber ce projet. Or, aidée par son amant Uu Thi, un chanteur vivant au palais, Ly Co entreprit une vaste campagnede de corruption des fonctionnaires. Un grand nombre de mandarins se joignirent à son clan. Ils incitèrent alros le roi de confier à ses trois grands garçon la garde des contrèes lointaines du pays.
Tan Hien Cong approuva sans se douter de quoi que ce fut.

Sous la baguette de Ly Co, ces mandarins suggérèrent ensuite au roi d'envoyer Than Sinh mater des rebellions, espérant que celui ci, inexpérimenté y périrait au combat. Malheureusement Than Sinh s'en sortit victorieux. On le rappela alors dans la capitale pour le féliciter.

Les festivités terminées, Ly Co fit triste mine. En époux prévenant Tan Hien Cong lui demanda pourquoi. Après un long moment de silence, deux rangées de larme commencèrent à se déverser sur ses joues. La voix étranglée, elle s'exprima avec difficulté :

  - Cet après midi, pendant que j'étais seule avec le prince, celui ci m'a fait des avances. Il m'a dit "Quand mon père sera mort, ton corps m'appartiendra" Il à même essayer de me toucher la main, j'ai du m'enfuir ...

Abasourdi, Tan Hien Cong n'en croyait pas ses oreilles. Ly Co continua, larmoyante :

  -  Si vous ne me croyez pas, je l'inviterai demain à fiare une balade dans le jardin. Vous n'avez qu'a vous cacher dans le palais et observer son comportement.

Le lendemain, à la demande de sa belle mère, Than Sinh l'accompagna se promener. Ly Co avait enduit du miel sur ses cheveux ce qui attirait les abeilles et les papillons. D'un ton ingénue, elle demanda à l'innocent Than Sinh de chasser ces bêtes volante. De loin , Tan Hien Cong ne pouvait voir ni abeilles, ni papillons. Tout ce qu'il pu remarquer c'étaient des gestes pour le moins grotesque de son fils sur la reine de son coeur.

Jaloux et furieux, il voulu faire enfermer Than Sinh. Mais en fine stratège Ly Co l'en dissuada, arguant que les preuves n'étaient pas suffisantes et qu'un tel scandale riquerait de porter préjudice au royaume. Tant de dévouement rendait Tan Hien Cong plus que jamais amoureux de Ly Co.

Un jour, Tan Hien Cong s'étant absenté pour une longue partie de chasse Ly Co adressa un message à Than Sinh comme quoi elle venait de voir dans son rêve la mèr de clui ci - la mère de Than Sinh était décédée - Selon les croyances, il revenait dans ce cas aux proches de la fdéfunte e faire offrande d'un repas à son âme. Than Sinh remplit donc scrupuleusement ses devoirs filiaux et fit apporter une partie des plats au palais, à l'intention de son père . Ly Co n'attendait que cela : elle s'empressa d'empoisonner les plats.

Tan Hien Cong revient et voulut gouter les plats. Ly Co était là et lui recommanda la prudence. Elle dona une bouchée à un chien, qui tomba raide mort. Elle testa ensuite sur une servante, qui subit le même sort sous le regard effaré de Tan Hien Cong. Se jetant dans l'étreinte du Roi, Ly Co pleura à chaude larmes.

  -  C'est à cause de Moi que le prince à voulu vous tuer. Je vous aime, Votre Majesté. Je veux mourir à votre place !

Elle prit un morceau de viande et le mit à sa bouche. Tan Hien Cong attrapa sa main à temps et décréta avec autorité :

  -  Je vais faire arrêter Than Sinh et le faire exécuter !


Partager cet article

Published by HongTuyet - dans L'Asie en Général
commenter cet article

commentaires

Lakrichi jean-marc 10/06/2009 19:30

IL SERAIT BIEN DE POUVOIR SITUER LA DINASTIE DES ZHOU ?  POUR NOUS OCCIDENTAUX  L'HISTOIRE DE LA CHINE LES EPOQUES LES EMPEREURS  C'EST UN PEU TOUS LA MËME CHOSE, POURTANT !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -