Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • : Passionnée par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ... Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays... J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
  • Contact

Message De l'Auteur

Faire connaissance


Love singing and performing
Vietnamese music

Niềm Đam Mê Âm Nhạc

HoaMai.gif
Localisation PARIS - FRANCE - PHÁP

Pour m'écrire  :
Mail : hongtuyet3@gmail.com

Passionnée depuis toujours par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ...
 
Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays...

J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
J'ai crée ce blog afin de partager mon amour pour le Vietnam...
ma passion pour les chansons Vietanmiennes que j'aimerai faire connaître autour de moi ...

HoaMai.gif

Pour me suivre :

Ma Page Facebook

 

Rechercher - Tìm Kiếm

Visiteur(s) en Ligne

Horloges

Heure de Saigon



Heure de Paris





Sách vàng - Livre d'Or

Si vous avez une question à me poser ... Une suggestion une idée à partager ... Voici mon livre d'or que je vous invite à signer...De tout coeur Merci...

Geo-Visite

free counters
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 00:15
LE PAPAYER

Papayer.jpg



Il était une fois deux frères qui devaient se partager l'héritage à la mort de leurs parents. L'aîné, cupide et rusé, réussit à s'emparer de tous les biens, ne laissant à son frère qu'une paillote et un papayer rabougri. Mais le jeune frère et sa femme ne s'en plaignaient pas et se contentaient de cette maigre part.

Ils prenaient soin de leur papayer, l'arrosaient avec assiduité. Bientôt l'arbre reprit de la vigueur et donna une grande quantité de fruits.

Quand les papayes commencèrent à mûrir, un corbeau géant venait chaque jour en manger. Il était impossible pour le couple de l'en empêcher. La femme, désolée, se lamenta :

— Quel malheur ! Pauvres que nous sommes, nous comptons beaucoup sur ce que nous rapporterait le papayer, et voilà que cet oiseau ravage tout. Nous finirons probablement par connaître la faim.

Stupéfaction ! Le corbeau se pencha soudain et répliqua d'une voix grave :

— Des papayes j'en mange, de l'or je rends. Munissez-vous d'un sac pouvant contenir trois livres d'or. Demain, je vous emmènerai en chercher.

La femme se précipita dans la chaumière et raconta l'histoire à son mari qui y croyait. Ils confectionnèrent donc un sac de la taille indiquée par le corbeau.

Le lendemain l'oiseau revint et préleva comme d'habitude sa ration de papaye, puis descendit de l'arbre et invita l'homme à prendre place sur son dos avec le sac. Ensuite il s'élança dans les airs et vola très longtemps avant d'atterrir sur une île déserte couverte de pierres précieuses. Le sac une fois remplie, le corbeau ramena l'homme chez lui.

Depuis ce jour, le couple vivait dans la richesse et l'abondance, sans oublier de venir en aide aux pauvres.

L'aîné cherchait à connaître l'origine de la richesse de son jeunefrère. Celui-ci, honnête et franc, lui raconta toute l'histoire. L'aîné proposa alors d'échanger sa fortune contre la paillote et le papayer. Son frère accepta.

Un jour le corbeau revint manger les papayes et fit la même proposition à l'aîné. Mais au lieu d'apporter avec lui un sac de la taille indiquée par le corbeau, il prit avec lui deux gros sacs. Sur le chemin de retour, le poids démesuré de ces sacs fit tanguer l'oiseau : l'aîné tomba dans la mer et s'y noya.

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Légendes Vietnamiennes
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -