Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • : Passionnée par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ... Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays... J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
  • Contact

Message De l'Auteur

Faire connaissance


Love singing and performing
Vietnamese music

Niềm Đam Mê Âm Nhạc

HoaMai.gif
Localisation PARIS - FRANCE - PHÁP

Pour m'écrire  :
Mail : hongtuyet3@gmail.com

Passionnée depuis toujours par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ...
 
Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays...

J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
J'ai crée ce blog afin de partager mon amour pour le Vietnam...
ma passion pour les chansons Vietanmiennes que j'aimerai faire connaître autour de moi ...

HoaMai.gif

Pour me suivre :

Ma Page Facebook

 

Rechercher - Tìm Kiếm

Visiteur(s) en Ligne

Horloges

Heure de Saigon



Heure de Paris





Sách vàng - Livre d'Or

Si vous avez une question à me poser ... Une suggestion une idée à partager ... Voici mon livre d'or que je vous invite à signer...De tout coeur Merci...

Geo-Visite

free counters
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 13:19
Proverbe Vietnamien

Partager cet article

23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 18:41
 Trống Cơm - Le Tambour de Riz

Une célèbre chanson du folklore vietnamien dit ainsi: « Comme il est gaie de posséder un Trong Com , c'est un honneur pour ceux qui peuvent en jouer adroitement ... "

 

Les paroles et la mélodie sont généralement accompagnés d' une photo montrant le ou la joueuse de tambour avec un turban sur la tête et un tambour de forme allongée pendant à partir du cou jusqu'à peu près au ventre ...

 

Cela peu facilement induire en erreur le public qui pensera que Trong Com ( le tambour cylindrique vietnamien) est un instrument de musique ordinaire. Le son d'une face est de cinq tonalités plus élevé que l'autre. En fait, dans l'ensemble national d'instruments de musique , le Trong Com contribue d'un son unique - heureux et joyeux , tantôt faible , doux et lamentable rappelant les sentiments les plus intimes du pays natal , la patrie ...

 

Le corps du tambour est constitué de bois en une forme tubulaire avec des extrémités légèrement conique. Une chaîne est passé à travers les trous percés sur le bord de chacune de ses faces et enfilées à travers elle en zigzag pour réguler sa tension et ainsi suspendu au-dessus du cou de l'artiste . Il reste donc horizontalement contre le ventre du batteur qui utilise les deux mains pour frapper les peaux .

 

Le Trong Com ou Tambour de Riz tire son nom de la pratique de placer une pincée de riz cuit à la vapeur chaude dans le milieu de la peau de tambour pour "tanner" l'instrument. Le riz gluant collé sur le membranes du tambour lui ont donné son nom de Trong Com qui en vietnamien signifie littéralement « Tambour de Riz"

 

La Trong Com est l'un des instruments de percussion utilisés pour accompagner le théâtre dramatique Tuong et l'opérette traditionnelle Cheo. Son utilisation s'est également étendue au Cai Luong et d'autres orchestres. Le joueur, en position debout, tien le tambour en bandoulière sur son estomac. Assis, il pose son instrument sur ​​ses genoux et frappe avec ses doigts dans un style varié.

 

 Trống Cơm - Le Tambour de Riz

La légende du Trong Com.

 

La légende raconte que il était une fois , il y avait un disciple de Confucius pauvres qui ayant été très malchanceux aux concours et examens, a dû aller mendier. Tous les jours, il jouait devant la demeure d'une riche famille où il y avait toujours une fille pour lui donner du riz . Un jour, tellement ému et aussi honteux devant sa bonne action, le jeune homme est venu remercier la jeune fille. Elle a toutefois indiqué qu'elle avait fait tout ce que lui avait ordonné de faire sa jeune maîtresse . Apprenant cela l'homme a demandé à voir la maîtresse qui était une jeune fille bienveillante . En voyant le pauvre écolier la saluant les mains jointes, la demoiselle se hâta de se pencher pour le relever et lui dit : « Peu importe, je comprends et compatis à votre sort malheureux Puisque vous partez maintenant, je voudrais vous donner une petite somme pour vos dépenses" Voici une épingle à cheveux en or, voyagez en gardant toujours fermement l'espoir qu'un jour vous réussirez votre chemin dans le monde et reviendrez à la terre natale , et puis ... ».

La jeune fille disparu en laissant sa phrase inachevée , mais le savant avait reçu le message . Pleinement conscient de son malheur dans les études et dans sa quête de gloire, il décida de se tourner vers la musique avec une détermination à réussir. Au fil du temps , il est devint célèbre . Gardant à l'esprit la vieille promesse, il revint au village natal dans l'espoir de rencontrer à nouveau sa bienfaitrice. Malheureusement, à son arrivé il apprit que la jeune fille venait de décéder d'une maladie . Dans sa grande lamentation, le jeune homme a apporté le long de sa guilde instrumentaliste pour payer les hommages au défunt et à lui-même créé un petit tambour cylindrique avec du riz collé contre les deux peaux en commémoration du sort malheureux de la jeune fille. La bande par lequel le tambour été pendu était faite de tissu blanc symbolisant le brassard de deuil . Et quant il frappa les peaux, les sons lugubres reprirent la profonde douleur de la perte de sa bien-aimée

 Trống Cơm - Le Tambour de Riz

Partager cet article

23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 21:11

 

AoDaiXuan_08.gif

 

AoDaiXuan_02.gif

 

AoDaiXuan_09.gif

 

AoDaiXuan_01.gif

 

AoDaiXuan_03.gif

 

AoDaiXuan_04.gif

 

AoDaiXuan_05.gif

 

AoDaiXuan_06.gif

 

AoDaiXuan_07.gif

 

RosesOr.gif

 

 

RosesOr.gif

 

Ho-Vinh-Anh-Tra-My-tinh-tu-ngay-dau-nam_Tin180.com_001.jpg

 

Ho-Vinh-Anh-Tra-My-tinh-tu-ngay-dau-nam_Tin180.com_005.jpg

 

Ho-Vinh-Anh-Tra-My-tinh-tu-ngay-dau-nam_Tin180.com_007.jpg

 

Ho-Vinh-Anh-Tra-My-tinh-tu-ngay-dau-nam_Tin180.com_009.jpg

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 22:12

 

653_vignette_cernuschi.jpg

 

J'y suis allée avec des amis dimanche dernier et laissé moi vous dire que même si la peinture ne vous passionne pas cela vaut le coup car c'est simplement magnifique ... et pourtant vous voyez moi non plus je suis pas trop peinture en général et je n'y connais rien du tout mais les toiles sont splendides... c'est un véritable ravissement pour les yeux.

J'ai beaucoup aimé la diversité des artistes avec chacun leur style !! Il y a des tableaux qui font très Européens et d'autres qui sont particulièrement Vietnamiens.

On apprend également beaucoup de chose sur l'évolution des techniques (d'autant plus quand on y connais rien). Ne zapper pas le reportage sur la restauration des toiles il est bluffant !!

Vous voyez je n'y serais sans doute pas allée toute seule, même si le thème axé sur le Vietnam me plaisait bien, parce que je ne porte pas un grand intérêt à la peinture .... mais je me suis laissé entraîné par mes amis et je ne le regrette pas.

 

http://www.cernuschi.paris.fr/fr/expositions/du-fleuve-rouge-au-mekong-visions-du-viet-nam

 

http://www.cernuschi.paris.fr/fr/expositions/prochainement

 

HoaTim.gif

Au début du XXe siècle, l'État français encouragea des artistes à enseigner et à établir des écoles d'art  ici comme dans ses autres colonies. En 1910, il créa le Prix de l'Indochine qui offrit à des artistes français une bourse  en Indochine. Cette présence artistique  contribua à l'ouverture en 1924 de l'École des Beaux-Arts de Hanoï, sous la direction du peintre Victor Tardieu, appuyé par un jeune Vietnamien, Nguyen Nam Son. L'École accueillit de nombreux professeurs qui formèrent les artistes indochinois aux techniques occidentales: architecture, peinture, sculpture, arts appliqués. Des  écoles  d'arts  appliqués furent également créées, certaines plus particulièrement spécialisées dans des domaines artistiques : l'École de  Thu-Dau-Mot  (1901) dans l'ébénisterie et le laque, l'École d'Art de Bien-Hoa (1903) dans la fonderie d'art  et la céramique, l'École des Arts décoratifs de Gia-Dinh ( 1913) dans la gravure. Parmi les professeurs qui contribuèrent à la mise en place d'un nouveau style, il faut mentionner Joseph  Inguimberty, Evariste Jonchère, André Maire, Alix  Aymé, Louis Bate.

 

0000000.jpgVictor Tardieu

 

AndreMaire_PeupleDesHautPlateaux.jpg

Andre Maire - Peuple des Hauts Plateaux

 

ayme-alix-1894-1989-france-femmes-vietnamiennes-1829551.jpg

Alix Aymé - Femmes Vietnamiennes

 

Ces institutions apportèrent un nouvel élan à la production locale, renouvelant ses thématiques et son approche stylistique. Les artistes qui sortirent diplômés de l'École de Hanoï adoptèrent une facture réaliste basée  sur l'utilisation de la perspective linéaire et la recherche de volumes. Les scènes, souvent intimistes, qu'ils dépeignirent nous livrent un regard sensible sur la vie contemporaine où la femme occupe une place souvent centrale (Lê Phổ, Lê Văn Đệ, Lương Xuân Nhị, Mai Thứ, Nguyễn Gia Trí, Nguyễn Phan Chánh, Nguyễn Tiến Chung, Nguyễn Tường Lân, Phạm Hầu, Tô Ngọc Vân, Vũ Cao Đàm,...). Les uns s'exprimèrent sur des supports traditionnels comme la soie, d'autres  optèrent pour  la peinture à l'huile, Nguyễn Gia Tri développa la technique de la peinture en laque poncée.

 

Hoai-co-huong---Le-Pho.JPG

Le Pho - Hoai Co Huong - Nostalgie

 

79086297_o.jpgVu Cao Dam - Jeunes Filles Prennant le Thé

 

artlimited img7581828

Mai Thu - Mélodie



Témoignages émouvants  d'une fusion entre deux civilisations, les œuvres présentées dans cette exposition font revivre une époque et nous offre une promenade dans un pays attachant.

 

 

Source :http://www.parismusees.com/Paris-Musees/Expositions/Fiches-expositions/p-749-Du-Fleuve-Rouge-au-Mekong-visions-du-Vietnam.htm?type=musee&id_musee=19

 


Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 23:14

 

GuocMoc.gif

 

      Tout comme le Ao Dai et le chapeau conique, les petits sandales de bois sont un symbole du Vietnam. Ils traversent l'histoire de la culture nationale depuis plus d'un milliers d'années en créant une beauté rustique qui fait le charme des femmes Vietnamiennes.

 

GuocMoc_02.gif


Aller à la source !

      Il est difficile de définir clairement la naissance ainsi que l'entrée dans le patrimoine culturel des sandales de bois, mais on peu facilement deviner qu'il s'agit d'un objet créer par les Vietnamiens depuis des temps très anciens. Le conte "Chin Chua Tranh Ngoi" raconte l'histoire d'une paire de sandale de pierre transmis depuis des générations par une famille de Cao Bang, dans les hautes montagnes du Nord Vietnam, ainsi que les livres de Giao Chau de Chine (IIIéme siècle) y font allusion.

 

GuocNam.gif GuocNu.gif 

 
      La sandale de bois est objet rustique. Il convient aux pieds des hommes comme à ceux des femmes. Cependant en raison du climat chaud et humide du Vietnam, du besoin de passer des jours entiers à patauger dans les rizières ou à la péche de l'eau jusqu'au genoux, les Vietnamien ont l'habitude d'aller pieds nus.

 

      Autrefois, lors des froides journées, les hommes et les femmes des zones rurales portaient des sandales fabriqués à partir de racines de bambou pour assister à des festivals ou se rendre en visite chez des amis. A la maison ils utilisaient des sandales avec un bord recourbé pour protéger les orteils.

 

GuocMoc_03.jpg

 

      Entre-choc autour des villages voisins, dans les rues, les sandales de bois sont largement reconnues... En 1944, un auteur Francais Hilda Arnhold, écrivit un livre qui à pour titre "Le Chant des Sabots de Bois".



Du traditionnel au moderne

      De la fin du XIXéme siècle les sandales deviennent plus populaires. La conception ainsi que les matériaux évoluent avec l'utilisation de nouveaux tissus. Plus élégantes, sculptés par des artisans, les sandales étaient désormais non seulement un objet qui protégeait les pieds mais aussi qui exprimait les goûts esthétiques de l'utilisateur. Les riches, utilisaient des sandales dorés, nacrés, avec des sangles recouvertes de brocard, ou sculptés.


GuocMoc_04.gif

 

       Les jeunes élèves des écoles publiques de la province méridionale de Ben Tre ont commencé à porter des sandales. Ces sandales avaient des semelles faites à partir de coquilles de noix de coco ou de bois légère, peintes en blanc et or avec des sangles brodées.


Les sandales étaient considérées comme extrêmement romantique par les jeunes filles de l'époque, comme l'évoque ce poème :

"Sabots longtemps inconnu
Dans les rues bordées d'arbres
Et le printemps arrive, les pommes tombent,
Je me souviens de vos sons cithare "

 

Guoc_01--1-.jpg  Guoc_01.jpg Guoc_01--2-.jpg 


 

      A partir de l'an 40 et du XXéme siècle, ont commencé à apparaître la couleur et la peinture sur les sandales les rendant ainsi plus voyantes en particulier pour les femmes. Ce n'est qu'après 1975 qu'éclata une véritable révolution dans la conception et les matériaux de fabrication des sandales qui leur conféra la faveur des femmes.

 

      Les sandales de bois dépassèrent le cadre rustique et la monotonie du style avec l'apparition du plastique. Dans les années 1970, les sandales en plastique rivalisaient avec sandales de bois. Considéré comme élégantes et confortables, les sandales pouvaient offrir d'autres avantages, plus insolite : les voyageurs creusaient parfois des trous dans les semelles de bois pour cacher l'or ou des bijoux.

 

GuocMoc_06.gif


      L'entrée dans le XXIéme siècle marqua l'explosion des couleurs et des designs. La conception changea pour mieux s'adapter à la courbe naturelle du pied et se dota d'un renforcement pour la plante des pieds. De toutes sortes et formes, de toutes les couleurs et matériaux : plastique, simili, velours, toile, nylon, brodés, perlé, sculpté ... ainsi que dotés de différentes sortes de sangles. La forme de la pointe et du talon devint aussi plus varié.

 

GuocMoc_05.gif

 

  Parallèlement à la production culturelle, les sandales de bois sont une forme d'art empreinte de fierté. Ils représentent pour de nombreuses générations de Vietnamiens de beaux souvenirs d'enfance et de famille.

 

GuocMoc_Modern.gif

 

      Les sandales ont rendus les femmes plus féminines et gracieuses, de nos jours la richesse des modèles permets à tous le monde de trouver son style et de les porter en toutes occasion et avec toutes sortes de différentes tenues.

HongTuyet_Guoc-copie-1.jpgGuocAoDai-copie-1.jpgGuocaodai01.jpg

GuocModern01-copie-1.jpgGuocModern.jpgguoc-1.jpg


Depuis les routes de terre des villages Vietnamiens jusqu'au podium des défilés... avec le Ao Dai et le Non La, la sandale de bois participe à la beauté de la femme Vietnamienne, une beauté douce et gracieuse.

 

FleursOranges.gif

Voici une chanson humoristique "Doi Guoc La"ou

"L'étrange Paire de Sandale" interprété par Van Quang Long

et ayant pour thème il va sans dire une paire de sandale de bois

 

 

FleursOranges.gif

 

28.jpg

 

     Alors que d'innombrables poètes vietnamiens ont écrits sur le chapeau conique et la tunique Ao dai, les sandales furent souvent l'objet d'énigmes. Naturellement, les énigmes se référer à une paire de sabots:

"Deux bateaux parallèles et aimant
Avec des arcs de dragon et phénix sternes
Doubles rangées de clous
Je transporter cinq garçon amoureux par bateau
Et dix par paire.
Mais, laissez-vous qu'on le reprenne, vous ingrat!
Profitant de moi, et moi oublier
Que suis-je? "

 

Song song hai chiếc thuyền tình
Đầu rồng đuôi phượng đóng đinh hai hàng
Một chiếc em chở năm chàng
Hai chiếc em chở mười chàng ra đi
Trách người quân tử lỗi nghì
Ăn trên ngồi trốc chẳng nghĩ gì đến em!
(Đố là cái gì?)

 

FleursOranges.gif

 

Ps : Guoc moc se traduit littéralement par "Sabot" j'ai volontairement éviter ce terme, pour ne pas mettre en tête de mes lecteurs l'image du sabot traditionnel de nos campagnes, qui est plutot une chaussure entièrement en bois et fermé au bout, et donc la chaussure Vietnamienne en question m'inspire plus une sandale !!  FleursOranges.gif

DoiGuoc.gif

GuocMoc-copie-1.gif

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 18:33

 

AoBaBa 14

 

AoBaBa 01

 

AoBaBa 02

 

AoBaBa 06

 

AoBaBa 11

 

AoBaBa 10

 

AoBaBa 08

 

AoBaBa 12

 

AoBaBa 09

 

AoBaBa 13

 

AoBaBa 03

 

AoBaBa 07

 

AoBaBa 05

 

AoBaBa 04

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 03:58

 

AuYem 11

 

AuYem 24-copie-1

 

AuYem 36

 

AuYem 38

 

AuYem 40

 

AuYem 39

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 03:41

 

AuYem 10

 

AuYem_04.jpg

 

AuYem_06.jpg

 

AuYem_07.jpg

 

AuYem_09.jpg

 

AuYem 22

 

AuYem 23

 

AuYem 25

 

AuYem 26

 

AuYem 30

 

AuYem 31

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 03:16

 

AuYem_17.jpg

 

AuYem 18

 

AuYem 19

 

AuYem 20

 

AuYem 28

 

AuYem 29

 

AuYem 21

 

AuYem 24

 

AuYem 35

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 03:09

AuYem 08

 

AuYem 03

 

AuYem 05

     AuYem 01

 

AuYem 02

 

AuYem_12.jpg

 

AuYem_13.jpg

 

AuYem_14.jpg

 

AuYem_15.jpg

 

AuYem_16-copier.jpg

 

AuYem_27.jpg

 

AuYem 32

 

AuYem_33.jpg

 

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans Culture et Traditions
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -