Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • Ame Vietnamienne - Em là cô gái Pháp mà hồn em là người Việt
  • : Passionnée par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ... Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays... J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
  • Contact

Message De l'Auteur

Faire connaissance


Love singing and performing
Vietnamese music

Niềm Đam Mê Âm Nhạc

HoaMai.gif
Localisation PARIS - FRANCE - PHÁP

Pour m'écrire  :
Mail : hongtuyet3@gmail.com

Passionnée depuis toujours par le Vietnam, et ses chansons aux textes si poétiques ...
 
Aujourd'hui c'est par le chant que j'aime exprimer tout mon amour pour ce pays...

J'espère à travers mes chansons, vous faire rêver et voyager à travers le Vietnam ...
J'ai crée ce blog afin de partager mon amour pour le Vietnam...
ma passion pour les chansons Vietanmiennes que j'aimerai faire connaître autour de moi ...

HoaMai.gif

Pour me suivre :

Ma Page Facebook

 

Rechercher - Tìm Kiếm

Visiteur(s) en Ligne

Horloges

Heure de Saigon



Heure de Paris





Sách vàng - Livre d'Or

Si vous avez une question à me poser ... Une suggestion une idée à partager ... Voici mon livre d'or que je vous invite à signer...De tout coeur Merci...

Geo-Visite

free counters
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 01:38
Xi Wang Mu, ou HsiWang Mu, est une divinité décrite dans les anciens textes chinois ( le Chan-hai-king est un des rares textes qui la présente comme une démone) comme un monstre à visage humain avec des dents de tigre et le corps terminé par une queue de léopard; sur ses cheveux noirs en bataille elle porte une magnifique parure de jade. A la tête des démons de la peste, elle était la déesse des épidémies, des étoiles et des chatiments. Elle résidait sur une montagne du Jade (Yu chan) située très loin à l'ouest, au-delà des sables mouvants (Lieou-cha) et habitait dans une caverne au nord du mont Kouen-louen (Kunlun) où trois oiseaux bleus lui fournissaient sa nourriture.

Ce n'est qu'au 1er siècle apr. J.-C. qu'elle gagna ses lettres de noblesse. Désormais connue sous le nom de " Reine-mère de l'Ouest ", elle régnait sur le paradis occidental des immortels dans les monts Kunlun, où elle était servie par les "filles de jade" et des oiseaux à trois pattes.
Xi Wang Mu est alors représentée sous les traits d'une belle femme vêtue d'habits royaux et voyageant parfois sur le dos d'une grue. Elle habite un immense palais de jade dans lequel les hommes vivent dans l'aile droite et les femmes dans l'aile gauche.
Dans son jardin, Xi Wang Mu cultive les pêches de l'immortalité, qui libèrent de la mort tous ceux qui en mangent. Toutefois, l'arbre ne donne des fruits qu'une fois tous les 3 000 ans (ou même 9000 ans). Lorsque les pêches sont mûres, Xi Wang Mu invite les immortels à un festin au cours duquel ils dégustent ces fruits merveilleux.
Dans "Le Voyage en Occident" Wu Cheng'en raconte comment Sun Wukong s'invita à ce repas et se goinfra d'élixir d'immortalité. Selon certaines versions de la légende de l'immortel Li Tieguai, ce serait la " Reine-mère de l'Ouest" qui lui aurait enseigné le secret de l'immortalité.

On raconte que Xi Wang Mu avait offert une pêche de l'immortalité à plusieurs anciens monarques chinois. Le Flouainan tseu raconte l'histoire de l'élixir d'immortalité que l'archer divin Yi et de son épouse Zhang E étaient venus chercher des mains de la " Reine-mère de l'Ouest ". Mais Zhang E le but entièrement et s'enfuit sur la lune, condamnant ainsi son mari à une vie de mortel.

 Une légende historique antérieure aux Han raconte dans la Chronique du Fils du Ciel Mu comment le roi Mu des Tcheou rencontra, au Xe siècle avant notre ère, Xi Wang Mu au cours d'une campagne en Occident. Sur les berges du lac Yao, il se plut en sa compagnie et oublia de revenir. Il faut dire que Xi Wang Mu est «une femme qui obtint la Voie en nourrissant son propre yin» ou plus prosaiquement elle appréciait les jeunes hommes.


Dame Wang et les "filles de jade"

Dans la mythologie populaire, Xi Wang Mu est assimilée à Wang Wu Niangniang, l'épouse de l" Auguste de Jade " Yu Huang. Une fois par an, elle rencontre son époux, Dong Wang Gong, résidant dans l'Est. Cette rencontre symbolise l'union du Yin et du Yang.

Partager cet article

Published by HongTuyet - dans L'Asie en Général
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -